Comment réussir son blocus ?

Les examens approchent et le stress devient de plus en plus palpable. Comment surmonter l’épreuve du blocus ? Il ne s’agit plus d’étudier des cours de 60 pages comme dans le bon vieux temps. Non, l’étudiant croule sous les syllabus, notes, livres, slides, travaux, schémas, résumés … De quoi se laisser impressionner! Mais il faut garder la tête froide et s’or-ga-ni-ser !

Il y a 4 phases essentielles au blocus : 

1. Avant le blocus

1.1. Que faut-il préparer ?Student.be - Comment gérer et préparer son blocus?

Avant de commencer le blocus, il faut prendre une journée (oui, une journée) pour rassembler et ordonner ses (ou « des ») notes de cours, rechercher les informations nécessaires concernant les examens (date, heure, auditoire, modalités d’évaluation …) et faire un planning d’étude. Si les deux premiers points semblent aller de soi, faire un planning d’étude ne semble pas utile aux yeux de tous les étudiants. Pourtant, cela a de nombreux avantages : avoir une vision globale des jours qui te séparent de chaque examen, évaluer ton avancement dans la matière, respecter les délais, prévoir du temps libre sans risquer de le faire au détriment de ton étude …

1.2. Comment planifier le blocus ?

1° Faire une liste des tâches 

Il s’agit d’évaluer le nombre d’heure qu’il te faudra pour étudier chaque cours. Cette évaluation se fait sur une série de critères : le volume de la matière, le fait qu’il faille faire des exercices ou non, tes capacités, ta situation, ta participation au cours pendant l’année, tes notes, ton intérêt pour la matière, … Tout le monde n’a pas besoin du même temps d’étude pour chaque cours. Faire un jour-test en travaillant sur chaque matière te permettra d’expérimenter toutes ces variables.
 

2° Se donner des objectifs

Student.be - Comment gérer et préparer son blocus?Ce n’est pas tout de se dire que le cours fait 400 pages et qu’on doit les connaitre pour telle ou telle date. Il faut répartir la charge de travail sur plusieurs jours, que tu auras soigneusement choisis. Se donner des objectifs et évaluer leur réalisation permet de se rendre compte concrètement de ton état d’avancement dans la matière et de mettre en place des solutions si tu as pris du retard.

Par exemple, si tu devais étudier 50 pages mercredi mais que tu n’y es pas arrivé parce que ton vieux pote Robin est rentré d’Inde et que vous avez fait une p’tite fête pour son retour, tu peux rajouter 25 pages de plus à étudier vendredi et samedi.

Sache qu’il est conseillé dans ton planning de diversifier les matières et d’alterner les cours ‘faciles’ et les cours ‘difficiles’. Le cerveau travaille mieux quand on lui donne un contenu diversifié, donc mieux vaut ne pas étudier 4 jours le même cours. Alterner les cours en fonction de leur difficulté permet d’étudier les matières les plus compliquées au moment où tu es le plus en forme et de garder les plus simples pour les moments où cela devient difficile de continuer à se concentrer.

P’tit conseil pratique : à la place d’écrire directement sur ton planning, de devoir barrer et re-barrer continuellement quand tu changeras ton planning au cours de la bloque, utilise plutôt des post-it que tu peux déplacer facilement et proprement d’un jour à l’autre.

Ci-dessous trois liens qui pourraient t'être utiles

1. Un exemple type de planning d'étude.

2. Un tutoriel : Comment réaliser un bon planning d'étude ?

3. Une formation gratuite en méthode de travail pour apprendre à réaliser ton planning.

 

réussir son blocus

 

3° Étudier n’est pas la seule activité du bucheur !

Une journée compte 24h, donc si tu étudies 8h et que tu dors 8h, il te reste tout de même 8h ! Organise-toi pour en bénéficier. Ne gaspille pas à ce temps à ne rien faire sauf déprimer à l’idée de remettre le nez dans les bouquins. Fais du sport, du shopping, vois des gens, … Se donner des récompenses lorsqu’on a bien étudié est une bonne source de motivation !

2. Pendant le blocus

2.1. Conseils pour l’étude

1° Trouver son rythme

A chacun sa méthode de travail, le tout est de trouver la sienne. Ci-dessous, tu trouveras une journée d’étude-type qui peut t’informer et te servir à titre d’exemple. Compte qu’une journée de 8h d’étude est très satisfaisante et adapte l’exemple à ton gré.

8H30 À 13H : C’est le matin qu’on est le plus productif. Fais le point sur tes objectifs du jour. Ensuite c’est parti ! Fais des pauses de 10min/1h ou de 20-30min/2h.  Cela sert à faire le transfert entre ta mémoire à court terme (que tu viens de surcharger) et ta mémoire à long terme. Sans pauses, le corps et l’esprit fatiguent, ainsi que la mémoire. Un rythme pareil risque de te décourager avant même d’avoir passé un seul examen ! Même si tu dois te forcer à prendre des pauses, mieux vaut le faire.

PAUSE DE MIDI : Après le repas de midi, on a souvent un gros coup de mou. Profites-en pour Faire une ballade, un peu de sport ou faire une sieste de 20 à 35 minutes. Une sieste express est une bonne solution pour améliorer performances physiques et intellectuelles.

Bouger, prendre l’air et boire de l’eau, ce sont 3 éléments qui favorisent la circulation sanguine, donc l’apport de nutriments et d’oxygène au cerveau, donc la mémorisation : cqfd ! Prendre racine pendant 3h devant la télévision ou l’ordinateur serait plus fatiguant que de faire réellement quelque chose (n’as-tu jamais remarqué comme une journée passée à ne rien faire peut être fatigante ?).

14H30 À 19H : Début d’après-midi l’apprentissage est plus long mais reste durable. C’est donc bien d’y revoir une matière étudiée précédemment ou un examen prévu dans plus de temps.

Fais des pauses de 10min/1h ou de 20-30min/2h. 

Ce n’est pas comme ça pour tout le monde bien sûr, mais souvent on recommence à être motivé vers la fin d’après-midi. Donc après une collation légère, on s’y remet !

EN SOIRÉE : Si tu as bien étudié pendant les 8h d’études de la journée et que tu en es satisfait il est temps de se détendre pour ne pas que le stress en t’empêche de dormir. Si malheureusement tu es stressé parce que tu as peur de ne pas arriver au bout de ta matière, prend 10 minutes pour réorganiser ton planning et te rassurer.

Sache que tes performances intellectuelles diminuent dès le début de la soirée pour atteindre un pic avant le coucher. Il est donc bon de relire quelques notes avant de s’endormir. Il faut aussi aller dormir suffisamment tôt pour être en forme le lendemain (voir Avoir un sommeil utile).

2° Vérifier ses connaissances

Student.be - Comment gérer et préparer son blocus?Retenir la matière et s’auto-évaluer. Réviser et comprendre la matière est une chose. Ne pas l’oublier en est une autre. On peut très bien connaitre le cours quand on l’a sous les yeux mais ne plus se rappeler de rien une fois le cours fermé. Faire des fiches-questions, faire des exercices et des examens des années précédentes, expliquer la matière à des copains, … Tout cela permet de vérifier tes connaissances et d’optimiser ta mémoire à long terme. Le meilleur moyen de retenir, c’est d’avoir déjà vu la matière avant le blocus. Non, ce n’est pas inutile car on oublie directement la matière, au contraire ! Une matière qui a déjà été vue sera étudiée plus rapidement et restera en mémoire plus durablement. A l’inverse, une matière étudiée une fois en blocus sera en effet très vite oubliée. Cela te fait une raison de plus d’aller régulièrement aux cours !

3° Les 10 conseils qui feront la différence

  1. C’est important d’avoir une vision d’ensemble du cours. Déchire la table des matières de ton cours, ou s’il n’y en a pas fais-en une, et accroche la de façon très visible face à ton bureau. Ceci te permettra d’avoir à tout moment une bonne vue d’ensemble de ton cours et de la structure de chaque chapitre. Ceci te permettra par la suite de faire des liens plus facilement entre les différents chapitres de ton cours.
     
  2.  Fais des liens entre les chapitres pour bien maîtriser le cours. On le sait tous, les profs adorent faire des liens qu’on n’avait pas pensé à faire ! Comme décrit ci-dessus, étudier sur base d’une table des matières t’y aidera.
     
  3. Cherche à comprendre les objectifs du cours et à connaitre les parties du cours que le prof préfère, quelles genres des questions il pose, etc.
     
  4. Mettre en valeur les points importants de ton cours.
     
  5. N’étudie pas seul ! Étudier avec d’autres peut te permettre de diminuer ton stress et de réduire un quelconque sentiment de solitude. On le sait bien quand on est initié : le blocus est propice à la déprime. Aller entre potes à la bibliothèque peut donc être plus stimulant. Le tout est de bien choisir ses partenaires de travail, pour ne pas se laisser influencer et être déconcentrer par ton/ta pote qui a besoin de parler de tout et surtout de rien, au point de débattre (seul) sur la taille des nouvelles boîtes de Kellog’s. Certes, c’est un enjeu majeur, mais mieux vaut garder le débat pour plus tard. Le mieux est d’étudier avec quelqu’un qui fait ou qui a fait les mêmes études (idéalement quelqu’un qui est dans l’année juste au-dessus de la tienne – mais bon ça c’est l’idéal…).
     
  6. Utilise des moyens mnémotechniques, comme des exemples qui te parlent, etc.
     
  7. Étudie la matière en variant les canaux de mémorisation. Écris les titres et mots-clés, fais des schémas, utilise des couleurs, révise à haute voix, étudie en marchant dans ta chambre,… Attention, écrire prend beaucoup de temps, donc il vaut mieux n’écrire que des mots-clés. C’est aussi un moyen de t’obliger à reformuler cela, donc à réviser.
     
  8. Revois la matière dans le sens inverse (pour éviter de se souvenir uniquement des premiers chapitres). Ou pour certains cours où ça fonctionne, tu peux même commencer par étudier la fin d’un cours et terminer par les premiers chapitres, c’est parfois très stimulant.
     
  9. La verbalisation est une de meilleure préparation à un examen oral, il ne faut pas la sous-estimer !
     
  10. Eteint ton ordinateur et ton GSM !
    Eteind ton ordinateur, ton GSM, ta tablette numérique, …. Oui, on a dit éteindre! Souvent, on reste connecté, ce qui n'est pas optimal pour la concentration. L'envie de chatter, d'aller sur internet ou sur Facebook pendant le blocus devient inévitable. Le plus facile reste alors de soit éteindre l'ordi, soit étudier dans un endroit sans ordi (solution radicale mais efficace!). Ouf, pour les accros, les pauses existent...

3° N’étudie pas un cours…travaille-le !

Bien souvent, l’étudiant qui débute se lance sur son cours et commence à lire la première page de son cours, la page 2, la page 3 (il ne faut surtout pas perdre de temps, pense-t-il), … jusqu’à ce que des picotements lui titillent les paupières, des bâillements apparaissent, etc. Oublie cette méthode!

Ne commence pas par étudier ton cours…travaille-le! Qu’est-ce que ça veut dire?

Commence par lire l’introduction de ton cours. Bien souvent, ton prof y explique les objectifs du cours, les questions qu’il a voulu résoudre en écrivant son livre ou syllabus. Ensuite, arrête-toi à la table des matières, lis-la ainsi que les deux premières pages de chaque chapitre. A nouveau, le début de chaque chapitre est très important car bien souvent l’auteur y explique brièvement les objectifs du chapitre. Une fois que tu as fait cela, essaie de te représenter le plan, les objectifs du cours. Essaie de comprendre pourquoi le prof a structuré son cours de cette manière et pas d’une autre? Pourquoi il aborde ces points? Est-ce que ça colle avec ce que tu as lu dans l’intro? Tu dois pouvoir te donner une vision globale du cours, une vision d’ensemble: quels sont les chapitres fondamentaux? Quels sont les chapitres secondaires mais qui te permettent de comprendre le fondamental? Plusieurs techniques existent pour se représenter cette vision d’ensemble: le dessin, les couleurs, le schéma, le tableau, pour d’autres encore rien du tout ils se font un schéma mental…

Une fois ce travail effectué, aborde le 1er chapitre ou le chapitre qui te tente le plus spontanément. Approfondis-le. Essaie d’en dégager la structure, l’agencement des idées, les réponses (de manière plus détaillée cette fois) auxquelles le prof a voulu répondre dans ce chapitre. A nouveau, donne-toi une vision globale du chapitre: quel a été le raisonnement du prof dans ce chapitre ? Répète l’opération avec tous les chapitres. Chaque fois, essaie de comprendre la connexion, la relation entre chaque chapitre. Le plus souvent possible, essaie de te mettre à la place de l’auteur pour comprendre autant que possible son raisonnement.

Une fois ce travail effectué, l’étude, à proprement parler, du cours sera plus rapide et les parties non-étudiées (car manque de temps) ne seront pas complètement ignorées. Cela pourra t’aider lors de l’examen. (Source: Comac Etudiant).

2.2. Comment optimiser sa mémoire ?Student.be - Blocus, comment optimiser sa mémoire?

On a souvent tendance à  se concentrer uniquement sur les examens aux dépens du temps qu’on accorde pour dormir, du soin qu’on met pour manger sainement, etc. C’est une erreur puisque cela altère la concentration en augmentant la fatigue et le mal-être. Pour mettre toutes tes chances de ton côté, prend soin de ton corps car même si tu ne t’en rends pas compte, bien le traiter augmentera significativement la rentabilité de ton travail.

1° Avoir un sommeil utile

Dormir permet d’emmagasiner ce qu’on a étudié pendant la journée. C’est se leurrer que de penser que dormir moins permet d’étudier plus. Cela pourrait fonctionner en début de session, mais personne ne tient toute une session entière en faisant régulièrement des nuits blanches.

2° Alimentation : ce qu’il faut favoriser ou éviter

A favoriser :

  • Manger équilibré. Tu n’as pas le temps de faire à manger ? Fais-toi des plats simples, des plats préparés qu’il suffit de mettre au micro-ondes ou bien demande à ta famille de te préparer des Tupperware !
  • Consommer des sucres lents (pâtes, riz, pain, p-d-t…)
  •  S’hydrater plus que d’habitude (eau, thé et jus de fruit)

A éviter :

  • Sauter des repas
  • Ne pas manger sain et varié
  • Consommer surtout des sucres rapides (confiserie, boissons énergisantes, …). En fait, les boissons très sucrées masquent la fatigue, mais elles ne la suppriment pas. Si on n'a pas bien dormi, ça peut donner un p’tit coup de pouce. Dans le cas contraire, on étudie, oui, mais certainement moins bien.

Malgré tous ces bons conseils, tu ne te sens pas prêt ? Tu as besoin d’un cadre d’étude, d’explications sur ta matière et d’une méthode de travail ?

La Student Academy organise des « blocus dirigés » encadrés par des professeurs spécialisés dans les matières étudiées.

Plus d’informations sur www.studentacademy.be

réussir son bloucs

 

 

Thumb 38b8a260ccfb87e7e39036d124a68b6bb815d6f5