Back to all Internships

Thumb

Internship

SINT-JOOST-TEN-NOODE

Dierenartsen zonder Grenzen

Approche géographique de la santé animale en Afrique de l'Ouest

Company description

En Afrique, des millions de gens vivent de leur cheptel. Mais les soins vétérinaires sont souvent insuffisants. Lorsque les éleveurs perdent leurs troupeaux, décimés par la maladie, la sécheresse ou les conflits, ils perdent tout : leur fierté, leur culture, leurs économies et leur garde-manger. En soignant le bétail et en améliorant la production, l'ONG Vétérinaires Sans Frontières lutte aux côtés des populations locales contre la faim et la pauvreté.

Vétérinaires Sans Frontières est une ONG belge ayant son siège à Bruxelles et des bureaux régionaux en Afrique de l’Ouest et dans la région des Grands Lacs. Vétérinaires Sans Frontières soutient des programmes de développement dans 9 pays d’Afrique : Bénin, Mali, Burkina Faso, Niger, RD Congo, Rwanda, Burundi, Ouganda et Tanzanie.

En Europe, Vétérinaires Sans Frontières entreprend des activités de sensibilisation et de plaidoyer auprès des professionnels de l’élevage, des décideurs politiques et des consommateurs sur l’importance de l’élevage familial et des modes de production et de consommation durables au travers des dialogues.

Job description

Contexte et justification

Dans ses programmes d’interventions, Vétérinaires Sans Frontières soutient l’installation et le développement de Services Vétérinaires Privés de Proximité (SVPP). Ce dispositif comprend les professionnels vétérinaires, des techniciens d’élevage et les Agents Communautaires de Santé Animale (ACSA) qui constituent le dernier maillon en contact avec les éleveurs. Le SVPP se veut être un système de santé animale communautaire, de proximité, de qualité, économiquement rentable, qui tient compte des préoccupations et des moyens des éleveurs, dans une logique de durabilité et dans un contexte où les territoires couverts sont très vastes. Il s’inscrit dans les politiques du secteur de l’élevage qui soutiennent la privatisation et le renforcement des services vétérinaires. Il est conçu principalement pour les zones rurales et s’appuie sur plusieurs principes fondamentaux dont (i) le désengagement de l’Etat au profit du secteur privé et son repositionnement sur ses fonctions régaliennes, (ii) la prise en charge des coûts par l’éleveur et une réduction de ceux-ci en privilégiant les actions de prévention, (iii) la professionnalisation et la responsabilisation des vétérinaires privés ainsi que le renforcement des capacités et domaines d’intervention des Agents Communautaires de Santé Animale.

Plus d’une cinquantaine de SVPP ont été installés, et opèrent actuellement dans diverses contrées du Niger, Mali, et Burkina Faso. D’un côté, l’offre de services s’est considérablement améliorée et de l’autre côté, la demande en prestations vétérinaires s’est également confortée grâce aux actions de sensibilisation et formation des éleveurs.

Néanmoins le maillage de l’offre par rapport à la demande n’est pas optimal, notamment en raison du processus d’identification ou de sélection des zones d’interventions, lui-même lié à la couverture géographique des projets, au découpage administratif des pays, au maillage prévu par les Autorités vétérinaires, ainsi qu’à la disponibilité en vétérinaires.

Le principe de proximité suppose une accessibilité et un recours aux soins vétérinaires pour tous, en tous lieux et en tout temps. Cet état n’est actuellement ni totalement garanti, ni pleinement connu. Des questions restent sans réponses particulièrement (i) sur la qualité du maillage, laissant des zones non couvertes, (ii) sur la qualité de la desserte en produits et prestations vétérinaires en zones reculées, sur le recours des services par les éleveurs, etc. D’autant qu’une des caractéristiques de la demande est sa mobilité, liée aux modes d’élevage agropastoral et transhumant dans les pays concernés.

Le concept de géographie de la santé est d’application en médecine humaine et s’intéresse à l’analyse spatiale des disparités de santé des populations, de leurs comportements sanitaires et des facteurs de l’environnement (physique, biologique, social, économique, culturel et réglementaire) qui concourent à expliquer ces inégalités. Ce concept est également associé à la géographie des soins qui analyse davantage la distribution et répartition de l’offre.

Objectifs

Le sujet du stage est d’examiner l’application de ce concept de la « géographie de la santé » à la santé des animaux d’élevage, elle-même dépendante des communautés agro-pastorales qui élèvent ces animaux.

Sur base de cette analyse sur l’applicabilité de ce concept à la santé animale, l’objectif principal du travail est de servir d’outil d’aide à la décision en vue d’améliorer l’adéquation entre d’une part la demande (les attentes et les besoins) des communautés agro-pastorales et d’autre part l’offre des prestations (qualité, régularité, distribution,) des services vétérinaires. Les données et éléments développés dans cette étude devront permettre à VÉTÉRINAIRES SANS FRONTIERES de perfectionner ses approches d’intervention en matière de renforcement des services vétérinaires en vue de réduire autant que possible les inégalités de santé animale, en considérant les facteurs géographiques (espaces, distance, enclavement,) et socio-économiques des populations agro-pastorales.

Résultats

Le principal produit de ce stage sera une étude qui présente :

  • Une description explicite du concept de géographie de la santé afin d’en avoir une compréhension claire et bien définie ;
  • Une transposition de ce concept en santé animale en tenant compte (i) des contextes géophysiques (soudano-sahéliens) des pays concernés (Niger, Mali, Burkina Faso et Bénin), des caractéristiques socio-économiques des communautés agro-pastorales, (iii) de l’environnement administratif, règlementaire et institutionnel dans lesquelles elles vivent.
  • Un corpus de variables et d’indicateurs permettant d’apprécier les concordances entre les attentes et besoins en santé animales et les offres de services vétérinaires, sur les plans techniques, socio-culturels, économiques et policito-administratifs. Cette partie inclus la définition d’indicateurs en géographie de la santé animale et la mise au point d’outils de renseignements.
  • Compte tenu des analogies entre ce concept en santé humaine et en santé animale, l’étude montrera de quelle manière l’application de ce concept en santé animale va contribuer à la mise en œuvre du concept « One Health »

En parallèle, le stagiaire réalisera également la rédaction de 2 articles / fiches thématiques / posters sur la question de la géographie de la santé animale en vue de conforter l’expertise de Vétérinaires Sans Frontières dans la mise en œuvre de ce concept.

Searched Profile

  • Bachelier ou Master en géographie / géographie sociale, ou gestion / aménagement des territoires ou développement local / espaces – sociétés - territoires ……
  • Bonne connaissance du français
  • Communicatif-ve, structuré-e, autonome, proactif-ve et créatif-ve
  • Adhérer aux valeurs de Vétérinaires Sans Frontières Belgium

We offer

  • Durée du stage : 4 mois
  • Le stage peut s’effectuer sur les principes du ‘home working’ ou au bureau de Vétérinaires Sans Frontières Bruxelles (si les mesures de prévention contre le COVID19 le permettent)
  • Une formation et introduction dans les structures de Vétérinaires Sans Frontières
  • Encadrement par le binôme composé du Directeur Régional des opérations pour l’Afrique de l’Ouest (basé à Bamako) et par l’Expert Programme (basé à Bruxelles)
  • Frais de déplacement en Belgique remboursés
  • Si les conditions de voyages le permettent, une mission sur le terrain
Apply for this job
Only for undergraduate students

Articles you may want to read

Similar internships

  • =job.status_text

    Recherche de deux stagiaires

    European Women on Boards Internship
    1000 Bruxelles
    This job has multiple locations
    Study level: All study levels Regime: Full Time