Est-on vraiment plus du matin ou du soir ? Fais le test ! | Student Life | Student.be

Est-on vraiment plus du matin ou du soir ? Fais le test !

Matin ou soir?

Les cours à 8h du matin ont toujours été un calvaire pour toi ? Tu n’es jamais en bibliothèque avant 13h car le réveil est trop compliqué après t’être couché à 2h du matin ? Ou au contraire, tu es toujours au taquet pour les premiers cours de la journée et tu fatigues au fur et à mesure de celle-ci ? Tu te dis « du soir » ou « du matin » ? Mais est-ce réellement possible d’être du soir ou du matin ou est-ce une croyance populaire ? On t’en dit plus dans cet article ! 

Une question de gènes

Incroyable mais vrai ! Le fait d’être plutôt du soir ou du matin serait déterminé par les gènes ! Ces derniers se trouvent dans notre horloge interne. Celle-ci fixe les moments d’éveil et d’endormissement. Elle est en avance chez les lève-tôt et en retard chez les lève-tard.  Cela est dû à de nombreux de facteurs. Parmi ceux-ci, il semblerait que cette prédisposition soit héréditaire et influencée par ton mois de naissance, entre autres ! Ainsi, les personnes nées en automne-hiver auront plus tendance à être matinal que les gens nés au printemps ou en été. 

Tu veux savoir quel est ta nature ? Pour se faire, tu peux passer le « Questionnaire de typologie circadienne de Horne et Ostberg »

Il est possible de modifier sa nature 

En effet, en t’imposant un rythme de vie stricte et régulier, tu peux arriver à modifier ta nature mais attention néanmoins à ne pas trop forcer. 

Il faut absolument essayer de garder les heures nécessaires de sommeil pour être en forme. Par exemple, si tu es « du soir » mais que tu aimerais être du matin tout en continuant à aller te coucher à 2h du matin et te forcer à te lever à 7h, cette démarche ne te sera absolument pas bénéfique. En effet, avec 5h de sommeil au compteur, tu risques de ne pas être productif pour un sou. Le plus préférable est de se tester, de savoir si tu es du soir ou du matin et d’adapter tes activités à ta nature.

L’impact sur l’étude

En Belgique, nous sommes dans une longue tradition qui revient à dire « L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Autant au niveau professionnel qu’au niveau de tes études : les gens qui se lèvent tôt et qui font partie de la catégorie des « matinals » sont mieux vus que les autres. Ils représentent, aujourd’hui encore, le modèle occidental du parfait travailleur. 

Pourtant, si ton rythme d’étude ne convient pas à ta nature (par exemple, t’obliger à aller en bibliothèque dès 8h car à 8h10, il n’y a plus de place ou alors s’obliger à rester debout jusque 2h du matin pour finir une matière de cours), les effets sur ta productivité sont immédiats. Tu pourras, en effet, ressentir plusieurs effets indésirables comme :

  • Un manque d’implication dans ton étude
  • Un manque de rigueur 
  • Un manque de créativité
  • Un manque de résistance au stress

Une solution pour une étude optimale : la sieste

80% des étudiants en blocus disent ressentir le fameux « coup de barre » durant la journée en période d’étude intense. Afin de palier ce phénomène, la micro-sieste s’avère hyper profitable aux étudiants ! Celle-ci est d’une durée conseillée de 10 à 20 minutes et les spécialistes conseillent de la faire entre 13h et 16h. Ces heures dépassées, la sieste interfère avec les heures de sommeil nocturne.

La micro-sieste est bénéfique pour tous, bien qu’encore souvent dépréciée. Elle permettrait, entre autre, d’améliorer les capacités d’apprentissage, de restaurer la concentration et parfaire son étude. 

Alors, plutôt du soir ou du matin ? Quoi qu’il en soit nous te souhaitons un bon blocus et une belle réussite de tes examens ! 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité