Futur talent technique ? N’hésitez pas un instant, rejoignez la STIB ! | Student Life | Student.be

Futur talent technique ? N’hésitez pas un instant, rejoignez la STIB !

« Des collègues sympas, un chouette environnement de travail, la possibilité de suivre des formations, tout en travaillant dans le domaine de l’électromécanique et de la mécanique… Il faudra être difficile pour ne pas apprécier ! » Et, ce n’est pas nous qui le disons, mais Amine, contrôleur pour nos ascenseurs et escalators.

Amine, pourrais-tu te présenter ?

J’ai une formation en mécanique industrielle et électromécanique. J’ai tout d’abord travaillé pour une société qui s’occupe d’ascenseurs, puis j’ai eu envie d’entrer à la STIB. J’ai appris qu’une place était libre dans le service qui gère les escalators et ascenseurs. Quelques semaines plus tard, je faisais mon entrée.

Tu as été bien accueilli ?

Plus que bien accueilli ! On entend souvent dire que la STIB est une grande famille et c’est vrai ! L’accueil a été hyper chaleureux, j’ai été directement intégré à l’équipe. On communique énormément entre collègues, que ce soit du même service ou d’autres services. On rit ensemble, on parle de tout et de rien, il y a vraiment un lien entre nous.

Que fais-tu à la STIB ?

Avec mes collègues, nous nous occupons de contrôler les ascenseurs et escalators et d’encadrer les sous-traitants qui s’occupent de la maintenance et des réparations. Nous vérifions que tout fonctionne, que les réparations et entretiens sont réalisés conformément aux besoins. Nous sommes chacun responsable d’une zone : nous sommes sur le terrain chaque jour pour vérifier que tout est en ordre pour les voyageurs.

Du prévu et de l’imprévu en quelque sorte ?

Chaque jour est différent et c’est cela qui me plaît ! Je vais sur le réseau pour vérifier les entretiens, les réparations planifiées. On réalise aussi régulièrement des contrôles généraux des appareils (près de 800, ascenseurs et escalators confondus !). Si une anomalie est constatée, on détermine s’il s’agit d’un problème peu important ou s’il faut arrêter l’appareil. On fait ensuite directement appel aux équipes de sous-traitants pour qu’ils interviennent le plus rapidement possible. Ca, c’est pour la partie « planifiée » de mon travail. Mais j’interviens aussi en cas de panne ou si un voyageur signale un souci à un escalator ou un ascenseur. Les voyageurs l’ignorent peut-être, mais tout signalement fait l’objet d’un suivi ! Quand on nous signale un problème quelque part, on va voir sur place. Dans ce cas-ci aussi, on identifie le problème, les mesures à prendre et on voit avec le sous-traitant s’il peut venir réparer tout de suite. Si ce n’est pas possible, on fixe un délai pour que l’intervention ait lieu le plus rapidement possible et on informe le public de l’indisponibilité de l’appareil.

Se former, encore et toujours …

J’aime tout ce qui touche à l’électromécanique. J’ai la chance de pouvoir continuer à me former à la STIB. Dès mon entrée en service, j’ai suivi des formations, j’ai accompagné des collègues et sous-traitants sur le terrain pour apprendre le métier. Depuis, j’ai déjà pu suivre plusieurs formations et je compte continuer à me former davantage. C’est un réel « plus » offert par la STIB : pouvoir développer de nouvelles compétences, acquérir de nouvelles connaissances.

Tu as pu t'en rendre compte, Amine lui ne regrette pas du tout d’être venu à la STIB !  Et vous, êtes-vous prêt.e à nous rejoindre ? Surfez sur notre site jobs.stib.be ou découvre nos offres d'emploi ci-dessous ! 

Jobs similaires :

  • =job.status_text

    Bachelor Technique

    STIB/MIVB Premier Emploi
    1000 Bruxelles
    Ce job est disponible dans plusieurs villes
    Niveau d'études: Bachelier Régime Temps plein
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité