J'arrête mes études en cours d'année... Que faire? | Student Life | Student.be

J'arrête mes études en cours d'année... Que faire?

Tu décides d’interrompre tes études suite à une mauvaise orientation, une démotivation ou un besoin d’argent... L’année est encore longue et tu souhaites mettre ton temps à profit ? De manière générale, tu n’auras pas souvent l’occasion d’avoir une période si longue sans obligations… Profites-en et transforme quelque chose qui peut s’apparenter à un échec en un nouveau départ !

Quid de mes allocations d’études ?

Si tu as obtenu une allocation d’études (=bourse) de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tu devras rembourser une partie en fonction de la date à laquelle tu as officiellement abandonné tes études :

  • 80% du montant avant le 1er janvier ;
  • 60 % entre le 1er janvier et le 1er mars ;
  • 50% entre le 1er mars et le 1er mai ;
  • 40 % si tu as une absence injustifiée à un seul examen d’une session complète.

Quid de mes allocations familiales ?

A priori, tu ne perdras pas tes allocations familiales si tu arrêtes ton année, sauf si :

  • tu n’as pas atteint les 27 crédits nécessaires ;
  • tu t’inscris comme chercheur d’emploi et tu dépasses la rémunération maximale annuelle.

Pour plus de détail, tu peux consulter le site de FAMIFED (Agence fédérale pour les allocations familiales) : http://bruxelles.famifed.be/fr et si tu as le moindre doute sur le maintien de tes allocations familiales, tu peux l’appeler au numéro gratuit 0800 94 434.

Puis-je récupérer mon minerval ?

Si tu suivais un enseignement supérieur et que tu ne bénéficiais pas d’une allocation d’études, tu as dû payer une somme d’argent (=le minerval) pour t’inscrire.

En cas d’abandon des études, tu ne pourras récupérer cette somme que si tu te désinscris avant le 1er décembre. Dans ce cas, il faudra signer une attestation de désinscription auprès du secrétariat de ton établissement. A partir de décembre, cette possibilité de remboursement est perdue.

Par ailleurs, un abandon avant le 1er décembre ne sera pas comptabilisé comme une année d’échec dans l’enseignement supérieur. Étant donné que le nombre d’échecs dans le supérieur est limité, cela peut avoir son importance (source: http://www.inforjeunesbruxelles.be).

Centres d'aide à la réorientation 

​​1. Les centres Infor Jeunes

Infor Jeunes est un réseau composé de 15 centres d’information jeunesse. Pour répondre aux questions des jeunes, les centres Infor Jeunes tiennent des permanences où les informateurs jeunesse leur réservent un accueil gratuit et sous le couvert de l’anonymat.

Plus d'info: www.infor-jeunes.be

2. Les centres SIEP

Le SIEP, le Service d'Information sur les Etudes et les Professions, est une asbl dont la mission principale est d'aider les jeunes sur les études, les formations et les professions. Le SIEP propose des entretiens d'information individuels et personnalisés avec un conseiller d’information. 

Objectifs?

  • Répondre à toute question en faisant le point de manière personnalisée.
  • Transmettre une information fiable, complète, précise et circonstanciée.
  • Permettre de réfléchir à un projet d’études, de formations ou de métiers.

En pratique :

Rends-toi dans un des 8 centres SIEP : Bruxelles - Charleroi - Libramont - Liège - Mons - Namur - Mouscron - Wavre

  • Gratuit, anonyme et sans rendez-vous
  • Toute l’année scolaire, même pendant les vacances.
  • Dans un centre SIEP, par téléphone, par mail ou par courrier

Plus d'info: www.siep.be

3. D'autres centres 

A Louvain-La-Neuve

Formation Relais > Accueille les étudiants quelque soit l’Université́ ou la Haute École où tu as commencé́ tes études. Leur mission est de t'aider à te réorienter et de te remotiver pour te permettre de rebondir et t’apprendre la maîtrise du métier d’étudiant. Leur site, www.cpfb.be, est très bien fait, n‘hésite pas à le consulter. Il y a trois sessions par an: de novembre à juin, de février à juin et d'avril à juin.

A Namur:

Formation ReBOND > Cette formation ne s’adresse qu’aux étudiants en première année des universités et hautes écoles de la province de Namur. Ce programme de formation propose 6 demi-journées par semaine. ReBOND te propose un programme individualisé de formation et de réorientation. Tu trouveras plus d’informations sur leur site: www.unamur.be/det/spu/rebond.

Différentes opportunités s‘offrent à toi !

1. Formations 

En tant qu'élève libre

Tu peux t’inscrire comme élève libre dans une haute école ou dans une université́ pour rester dans le cursus scolaire. Cette possibilité́ te permettra d’améliorer tes connaissances et de te préparer pour ta prochaine rentrée.

N’espère cependant pas pouvoir être dispensé des cours pour lesquels tu as passé un examen en tant qu’élève libre. Les examens que tu passeras en tant que tel seront réputés blanc et ne donneront pas le droit à un quelconque diplôme ou attestation de réussite. Cela te permettra par contre d’avoir une meilleure idée de la matière abordée dans d’autres facultés ou hautes écoles et donc de faire le bon choix pour la suite de ton parcours étudiant.

Les formations de courte durée

Il existe des programmes de formation qui débutent à tout moment pendant l'année scolaire, dont voici quelques exemples : 

  1. Des cours de langues. Il y a plein d'écoles et institutions où il est possible de suivre des cours de langues.
  2. Les formations de promotion sociale sont des formations qui se caractérisent par une approche par capacité, la modularité de cours et une valorisation des acquis. Elles s’adressent a priori plus à des gens qui travaillent déjà et qui souhaitent se perfectionner dans un domaine ou « valider » une expérience. Cependant, tu peux très bien t’y inscrire pour le plaisir d’apprendre et pour ne pas perdre la « main ». Certaines formations en promotion sociale commencent au second trimestre, renseigne-toi dans un centre Infor-Jeunes. Il s’agira de ce qu’on appelle des formations modulaires. Les cours sont organisés en unités de formation. L’étudiant peut choisir plusieurs unités de formation dans un module. Vous trouverez l’ensemble des établissements de promotion sociale via le lien suivant: enseignement.be.
  3. Becode > Formation gratuite pour devenir développeur de sites web et d’applications mobiles et bien d’autres métiers numériques qui permettent de trouver rapidement un emploi ou de créer sa propre activité. Sélection sur base de la motivation uniquement. Alors n’hésite plus et rends-toi sur http://register.becode.org

2. Le volontariat

Tu souhaites faire de nouvelles expériences et aider une association tout en t’enrichissant sur le plan humain ? Pourquoi pas le bénévolat...

Tu peux rester en Belgique ou combiner voyage à l’étranger et volontariat dans le cadre des chantiers internationaux. Il existe plusieurs organisation qui te propose des stages à l'étranger, des séjours linguistiques, des volontariats, ... Différents secteurs sont possibles: dans le domaine social, de la construction, de l’environnement, de l’archéologie. Pour plus d’informations, tu peux aussi passer par un des centres Infor-Jeunes qui pourra te fournir une liste des chantiers et t’informer sur ton statut.

3. Travailler

Travailler en tant qu'étudiant jobiste

Tu peux faire un job étudiant avant de recommencer en septembre. Tu te trouves sur le bon site pour trouver un job étudiant :-) ! Rends-toi dans la rubrique des jobs étudiants et effectue une recherche en fonction du lieu et de tes disponibilités. 

Attention: si tu n’es plus inscrit dans un établissement scolaire, tu ne peux plus effectuer de contrat d’occupation étudiant. Mais tu peux bien sûr travailler comme employé ou ouvrier. Le travail indépendant est également possible mais il nécessite plusieurs démarches administratives.

Travailler comme employé ou ouvrier

Tu as envie d’entrer dans le monde du travail et de mettre tes études entre parenthèses ? Inscris-toi comme demandeur d’emploi au FOREM pour la Wallonie et chez ACTIRIS pour Bruxelles.

Attention: tu devras alors être disponible sur le marché́ de l’emploi et tu ne seras donc plus étudiant. Un stage d’attente te sera imposé en fonction de ton niveau d’étude; durant cette période, tu garderas ton droit aux allocations familiales et tu resteras sur la mutualité́ de tes parents, si ton temps de travail n’excède pas ce qui est permis.

Si tu souhaites reprendre tes études en septembre c’est toujours possible de rechanger ton statut !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité