Le marketing de réseau : job de rêve ou arnaque ? | Student Life | Student.be

Le marketing de réseau : job de rêve ou arnaque ?

Marketing de réseau: attention aux arnaques !

« Job sans contrainte horaire », « Rémunération élevée », « Boulot à faire où et quand vous voulez », « Offre de télétravail pendant le confinement ! ». Voici quelques exemples de termes repris dans les annonces de dizaines de jobs qui se multiplient chaque jour sur les réseaux et encore plus depuis le début du confinement. Des propositions alléchantes qui paraissent souvent trop belles pour être vraies. Mais qu’en est-il réellement ? Que faut-il savoir sur les jobs dans le marketing de réseau ?

Elles se multiplient quotidiennement sur internet et vous les avez déjà vues passer sur les réseaux sociaux. Pour ceux qui n’auraient pas eu la curiosité de cliquer dessus, les propositions de travail dans le marketing de réseau consistent souvent à devenir distributeur d’un produit pour des sociétés comme Herbalife, Club W, SMART SN et bien d’autres, et d’en faire la promotion auprès de son réseau, en attendant « tranquillement » que l’argent s’accumule. Plutôt facile non ? Mais peut-on réellement s’enrichir grâce à ce travail ?

Le marketing de réseau, c’est quoi ?

Le marketing de réseau est une stratégie marketing par laquelle une personne réalise des ventes en utilisant… Son réseau ! Le principe est en fait très simple. Nous avons tous un réseau : des amis, des collègues, de la famille, des connaissances, des relations sur les réseaux sociaux… L’idée est d’exploiter ce réseau pour lancer un business et vendre des produits ou services fournis par une société. Autrement dit, la personne qui s’engage dans une activité de marketing de réseau commercialise les produits d’une marque et effectue des ventes dans son entourage avec une marge variable en fonction de ses résultats. Généralement, plus on vend, plus on a de marge. En vendant ces produits, elle peut gagner un complément de revenu et à partir d’un certain montant, être reconnue comme travailleur indépendant.

Le marketing de réseau en chiffres

D’après des études menées en 2019, le marketing de réseau peut se traduire ainsi :

  • Le Chiffre d’affaires Mondial en 2010 : 125 milliards de $
  • Le Chiffre d’affaires Mondial en 2017 : 190 milliards de $ (évolution de +52% en 7 ans)
  • C’est la 3ème industrie au monde en termes de chiffre d’affaires
  • L’Europe représente 20% du marché Mondial
  • La Belgique est le pays qui progresse le plus chaque année en nombre de distributeurs

A priori ça vend du rêve non ? Mais attention, ces chiffres en cachent un autre, bien plus alarmant : il faut savoir que 95% des gens qui se lancent dans le marketing de réseau ne gagnent PAS ou très peu d’argent ! 

(Source : https://www.satyne-formation.fr/les-chiffres-du-marketing-de-reseau-la-revelation/)

Un job comme les autres ?

Pour mieux comprendre comment le système fonctionne et expliquer que si peu de personnes arrivent à gagner leur vie dans le marketing de réseau, nous avons rencontré Benjamin, un étudiant qui a travaillé pendant presque trois ans dans le marketing de réseau avant de décider de tout arrêter.

Comment as-tu commencé à travailler dans le marketing de réseau ?

Tout a commencé alors que je travaillais dans une galerie commerciale. A l’époque, j’avais fait une pause dans mes études et j’étais à temps plein. Un homme sportif et souriant m’a abordé pour me faire remplir un questionnaire. J’ai accepté puis il m’a proposé d’acheter des produits « minceur ». Je me suis laissé tenter. Après quoi, nous sommes restés en contact et quelques semaines plus tard, il m’a demandé si cela m’intéressait de vendre des produits à mon tour. Il m’a convaincu que c’était un bon moyen d’arrondir mes fins de mois. 

Que s’est-il passé ensuite ?

J’ai reçu un stock de produits à écouler auprès de mon « réseau ». Je gagnais un petit bénéfice sur chaque vente et mon « coach », la personne qui m’avait recrutée, recevait une commission sur ces ventes aussi. C’est comme ça que ça fonctionne, la personne « au-dessus » de toi gagne toujours plus !

Tu as toi-même recruté des gens ?

Au début, j’ai simplement commencé à vendre des produits à ma famille et à mes amis. Ca ne me rapportait pas grand-chose car je ne vendais pas énormément. J’ai vite compris que si je voulais gagner plus, il fallait que je propose à mon tour à des connaissances de devenir distributeurs. Ca a commencé par mon frère, puis quelques amis qui étaient devenus consommateurs. Il faut aussi dire que mon « coach » m’incitait à le faire car je ne faisais pas beaucoup de chiffre. Il m’a beaucoup mis la pression pour que je vende plus, toujours plus. Lui, il était indépendant et bossait à temps plein en vendant ces produits !

Après cela, tu as gagné plus d’argent ?

Plus je vendais, plus je pouvais gagner de l’argent. Mais en réalité, je gagnais très peu pour l’effort et le temps que j’y consacrais. En plus, comme mon supérieur me mettait la pression, je finissais moi-même par acheter plein de produits dont je n’avais pas vraiment besoin pour faire gonfler mes chiffres et les siens par la même occasion. Ce que je gagnais grâce à mes ventes passait en fait en grande partie dans mes propres achats de produits et je ne réalisais finalement que très peu de bénéfices !

Pourquoi as-tu décidé de cesser ton activité ?

2 ans et demi après avoir débuté comme consommateur puis distributeur, j’ai démissionné de mon emploi pour reprendre mes études. Il restait alors 4 mois avant la rentrée académique et je n’avais plus que mon activité dans le marketing de réseau pour gagner de l’argent. Je m’y suis donc mis à fond, je travaillais à mon tour à temps plein pour vendre mes produits ! C’est à ce moment que j’ai réalisé à quel point cette activité était anxiogène et chronophage. Je passais mes journées à chercher de nouveaux clients, à distribuer mes produits et je commençais moi-même à pousser les distributeurs que j’avais recruté à faire plus de chiffres. Au final, je ne gagnais pas plus de 300 à 400 euros par mois pour un boulot sur lequel je passais mes journées ! J’ai pris la décision de tout arrêter à la rentrée.

Que retires-tu de cette expérience ?

Une chose est sûre : jamais je ne retenterai l’expérience ! J’y ai plus perdu que gagné. Et pas seulement en argent ! Mon « coach », avec qui j’étais devenu ami, m’a relancé pendant des mois pour me convaincre de reprendre. J’ai refusé et nous avons perdu le contact. J’ai appris plus tard qu’il avait fini par abandonner à son tour. J’ai aussi perdu tous mes « amis » que je m’étais fait en travaillant dans le réseau.

Que dirais-tu à un étudiant qui a envie de se lancer dans le marketing de réseau ?

Réfléchis bien ! Ce n’est pas aussi simple et idyllique que ce qu’on essaye de te faire croire. C’est un job très stressant pour lequel les efforts et le temps investi ne sont pas récompensés. Aujourd’hui, je gagne toujours environ 400 euros par mois avec mon job étudiant mais je ne travaille qu’une journée par semaine et j’ai la certitude au bout du mois d’être payé pour les heures consacrées à mon travail. Il y a énormément de jobs étudiants, dans tous les secteurs, même en télétravail ! Alors, ne te laisse pas embobiner par de belles promesses, même quand elles viennent de ton entourrage !

Envie d’en savoir plus sur les possibilités de job étudiant en homeworking ? Lis notre article consacré à ce sujet en cliquant ici !

Tu es à la recherche d’un job étudiant ? Consulte ici toutes les offres disponibles !

Jobs similaires :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité