Le woofing : une expérience internationale à moindre coût | Student Life | Student.be

Le woofing : une expérience internationale à moindre coût

Nous avions déjà abordé les programmes PVT destinés aux étudiants souhaitant vivre une expérience enrichissante à l'étranger. Il existe une alternative certes moins coûteuse mais qui demandera un peu plus de travail et de condition physique : le « woofing ».

L'agriculture biologique pour tous

Le nom « woofing » (ou "wwoofing") provient de l'acronyme WWOOF. Si celui-ci désignait à l'origine des « Working Weekend on Organic Farms », on a plutôt tendance à parler aujourd'hui de « World Wide Opportunities on Organic Farms ».

Le woofing a été créé en 1971 en Angleterre. À l'heure actuelle, le mouvement est présent dans une centaine de pays à travers le monde et permet à ceux qui le désirent de travailler dans une ferme en échange du couvert et du logement.

Le woofing est donc une forme de volontariat où le « woofer » se doit de travailler – en moyenne – entre quatre et six heures par jour, cinq à six jours par semaine. Toutes les personnes âgées de plus de 18 ans peuvent devenir des woofers (quelques pays font toutefois exception à l'instar de la Turquie où l'âge minimal requis est de 20 ans). On peut par exemple faire du woofing lors d'un VVT.

 

L'application pour trouver un job étudiant

 

Quel travail, pour combien de temps et à quel prix ?

Les activités auxquelles devra s'adonner le woofer dépendent fortement de l'hôte chez qui il choisit de résider. Cela peut aller d'activités de jardinage à la fabrication de vin en passant par la construction ou encore l'élevage.

La durée d'un séjour est fixée directement entre l'hôte et le woofer. Elle peut s'étendre de quelques semaines à quelques mois.

Au niveau des tarifs, un woofing est très bon marché, surtout quand on le compare à un PVT. Le coût total varie bien entendu en fonction du pays dans lequel le woofer désire séjourner. Quelle que soit sa destination, tout woofer doit prévoir :

  • les frais d'inscription de woofing relatifs au pays en question (entre 0 et 56 € selon le pays) ;
  • tous les frais relatifs aux voyages, depuis/vers son pays d'origine et sur place ;
  • les frais d'hébergement sur le chemin menant à la ferme de l'hôte ;
  • l'assurance (une assurance voyage classique suffit généralement) ;
  • les frais pharmaceutiques (médicaments) ;
  • les frais de téléphone et internet ;
  • les excursions sur place et l'argent de poche.

Il n'y a donc aucune transaction financière directe entre le woofer et son hôte.

Pour plus d'informations...

La majeure partie des pays où il est possible de réaliser un woofing possède une organisation dédiée. Tu trouveras la liste de ces organisations et les tradionnelles "Frequently Asked Questions" (FAQ) sur cette page.

 


 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité