Les astuces pour rédiger un bon mémoire | Student Life | Student.be

Les astuces pour rédiger un bon mémoire

Le mémoire est souvent présenté comme l'apothéose de tes études. C'est généralement la dernière difficulté de ton cursus et non la moindre... Voici quelques conseils qui te permettront de mener à bien cet ultime projet d'études !

Choisis un sujet que tu aimes

C'est la base ! Tu vas devoir traiter ce sujet durant deux longues années. S'il te rebute dès le départ, ce sera comme un boulet que tu traîneras tout au long de ton master !

Ce conseil vaut surtout si tu demandes conseil à un prof, voire le prof lui-même te donne un sujet à traiter. N'accepte pas n'importe quoi au risque de le regretter amèrement par la suite.

Délimite bien ton sujet

À moins de faire un mémoire « somme » rassemblant toutes les informations existantes sur un domaine ou une personnalité, un bon sujet de mémoire doit être centré sur une thématique précise.

De toute façon, si ton sujet est trop général, il risque fort de ne pas être accepté par ton promoteur.

Commence tes recherches dès ton MA1

Tu auras l'occasion de constater que le temps semble s'accélérer au fur et à mesure que tu progresses dans ton master. Il est donc primordial d'entamer ses recherches dès la première année et pas seulement dans l'optique de la remise d'un éventuel TPM (Travail Préparatoire au Mémoire).

Si tu organises sérieusement tes recherches, tu gagneras un temps précieux lors de ta deuxième année, surtout si tu as un ou plusieurs stages à réaliser.

Ne tarde pas trop à rédiger

Les recherches, c'est bien... Les exploiter, c'est encore mieux ! Il ne sert à rien de chercher du contenu jusqu'au mois précédant la remise du mémoire. Passé un certain stade, il faut pouvoir s'arrêter et commencer à rédiger ton mémoire. Le plus tôt sera le mieux !

Plus tu t'y prends à l'avance, plus tu auras le temps de prendre du recul par rapport à ton travail afin d'y apporter d'éventuelles corrections.

Respecte le plan académique

Comme dans tout travail académique, il te faut respecter la division tripartite élémentaire : introduction – développement – conclusion. Il convient bien entendu d'y greffer (au moins) une bibliographie ainsi qu'une table des matières !

Fais en sorte que ton plan soit logique au niveau de l'enchaînement des chapitres. Généralement, il convient d'aller du général au particulier.

Sois cohérent

Si tu choisis un certain système pour ta bibliographie (traditionnel, auteur-date...), conserve-le durant la totalité de ton mémoire.

Si tu choisis de placer des citations avec un écart de 0,5 mm par rapport aux marges de gauche et de droite, garde cette manière de faire durant tout ton mémoire.

Si tu choisis de rédiger ton mémoire selon la nouvelle orthographe, tâche de ne pas écrire « évènement » puis « événement » trois lignes plus bas.

Et ainsi de suite... Il n'existe pas une présentation unique et/ou universelle du mémoire. Simplement faut-il rester cohérent du début à la fin !

Justifie souvent ta démarche

Tu seras questionné par ton jury sur plusieurs aspects de ton mémoire durant ta défense orale. Prends les devants dans ton mémoire en justifiant ta démarche dès que cela te semble nécessaire (c'est-à-dire souvent).

Pourquoi abordes-tu ce point plutôt qu'un autre ? Pourquoi te bases-tu sur telle théorie et pas une autre existante ? Cette digression est-elle véritablement utile dans le cadre de ta problématique ? Autant d'éléments auxquels tu ferais bien de répondre dans ton travail !

L'application pour trouver un job étudiant

N'aie pas peur des modifications

Il n'est jamais évident de se remettre en question, encore moins quand cela implique de rédiger une nouvelle version d'un paragraphe ou d'inverser deux sous-chapitres. Néanmoins, cela peut s'avérer nécessaire, par exemple pour rendre tes propos plus clairs.

Sache prendre du recul par rapport à ton mémoire et ne sois pas automatiquement contre toute proposition de changement. Même si cela demande un peu de travail en plus, le résultat final s'en ressentira et ta note également !

Sois attentif au plagiat et à tes sources

Pas besoin de t'expliquer à quelles sanctions tu t'exposes en cas de plagiat, qu'il soit conscient ou non !

Prends bien soin de référencer toutes tes sources et d'indiquer clairement les citations que tu inclus dans ton mémoire pour éviter tout malentendu.

Relis-toi pour l'orthographe et la grammaire

Si tu en es à ce point, c'est que la dernière ligne droite est proche !

Une fois ton mémoire achevé, la dernière étape consiste à le relire trois ou quatre fois en entier pour y déceler toutes les coquilles que tu as laissées lors de la rédaction : fautes d'orthographe, de frappe ou de syntaxe, mots manquants, espaces en trop, virgules manquantes (ou en trop), sources manquantes, typographie déficiente... Un large panel d'erreurs que tu n'auras sans doute pas manqué de commettre. Heureusement, il n'est pas trop tard pour y remédier !

L'idéal, bien entendu, est de faire relire ton mémoire par deux ou trois personnes maîtrisant la langue française à la perfection.

Ne stresse pas à cause de la défense

Une fois tes exemplaires imprimés et rendus, il ne te reste plus qu'à préparer ta défense orale ! Si ton mémoire est bien rédigé et que tu connais ton sujet sur le bout des doigts, tu ne dois avoir aucune appréhension vis-à-vis de ce dernier round. Souviens-toi que le jury n'est pas là pour te descendre mais plutôt pour clarifier certains points et être certain de tes compétences.

 

Laurent LOUIS-DE WANDELEER
 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité