Les étudiants wallons kotant loin de chez eux recevront 1000 euros par an | Student Life | Student.be

Les étudiants wallons kotant loin de chez eux recevront 1000 euros par an

Le 31 janvier dernier, le gouvernement wallon a approuvé un arrêté qui instaure une aide financière aux étudiants inscrits dans un établissement de l’enseignement supérieur wallon et qui habitent loin de cet établissement, afin d'alléger les frais liés à la location d'un kot. La mesure entrera en vigueur lors de la rentrée académique de septembre 2019.

Cela faisait 20 ans que les humanistes du CDH avaient cette loi dans les cartons. D'abord au fédéral, ensuite à la région. La région wallonne a approuvé l'arrêté qui permettra à de nombreux étudiants d'alléger la facture liée à un kot.

Quels sont les conditions ?

Afin de pouvoir bénéficier de ces 1000 euros par an, quelques conditions seront évidemment à respecter :

  • Il faut avoir le statut d’étudiant inscrit dans un établissement d’études supérieures et être en ordre administrativement.
  • Il faut être domicilié en région wallonne.
  • L’école supérieure ou l’université doit avoir son siège en Wallonie (ce qui inclut donc les étudiants de l'UCL à Bruxelles par exemple).
  • Pour en bénéficier, les étudiants concernés devront introduire une demande auprès de l'administration. Cette demande impliquera également de fournir différents documents d'attestation, tels que le contrat de bail démontrant la location d’un kot.
  • L'étudiant devra effectuer son cursus académique toute l'année, sans quoi la somme pourrait bien lui être réclamée.
  • Il faut que le trajet entre le domicile de l’étudiant et l’établissement soit de 60 minutes au moins.

Une fois que l'étudiant aura transmis son domicile et son lieu d'étude, la région se chargera de vérifier le temps de parcours durant une heure de forte congestion (le jeudi à 8 heures du matin). Ce dernier point devrait donc permettre à de nombreux étudiants de pouvoir bénéficier de cette somme.

Pourquoi 1000 euros ?

Après avoir effectué les calculs, la région est arrivée à la conclusion qu'un kot coûtait en moyenne 4.200 euros par an. Cela veut dire que près de 25% de la somme que représente la location sera prise en charge. Cela représente environ 10.000 étudiants, soit une dépense annuelle estimée à 10 millions d'euros. Contrairement à la demande faite par la FEF (Fédération des Etudiants Francophones), il s'agira d'un montant fixe et non calqué sur les revenus des parents de l'étudiant : "N'importe quel étudiant répondant aux critères recevra l'aide. Ainsi, un étudiant nanti qui habite à 1h01 de son école supérieure bénéficiera de la prime au contraire d'un étudiant en situation de précarité qui habite à 58 minutes", a déclaré le président de la FEF Maxime Michiels jeudi à Belga.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité