Qu’est-ce qui attire les jeunes talents ingénieurs ? 5 conseils pour les recruter | Student Life | Student.be

Qu’est-ce qui attire les jeunes talents ingénieurs ? 5 conseils pour les recruter

Engagez des ingénieurs pour votre entreprise

Aujourd’hui, l’économie numérique, l’ère internet, les Big Data, les nouvelles technologies sont de plus en plus importantes dans le monde professionnel : les évolutions rapides dans ces domaines obligent les organisations à viser l’innovation continue. C’est pourquoi les entreprises sont de plus en plus souvent amenées à devoir recruter des ingénieurs pour rester à la page. Actuellement, les jeunes talents sont devenus une main d’œuvre précieuse et rare pour les recruteurs qui se les arrachent et qui doivent redoubler d’efforts pour trouver de jeunes ingénieurs motivés. Comment faire la différence sur le marché de l’emploi ? Comment recruter les bons profils pour son entreprise ? Comment attirer ces jeunes à postuler auprès de votre organisation ?

Ce n’est un secret pour personne, les jeunes diplômés ingénieurs n’ont aucun mal à trouver un travail à la sortie des études. Bon nombre d’entre eux sont déjà courtisés avant même d’avoir achevé leur parcours académique. Pour les recruteurs, il est donc devenu essentiel d’apprendre à connaitre ce que ces profils recherchent aujourd’hui lorsqu’ils postulent à un emploi pour les convaincre de les rejoindre. Nous avons interrogé plusieurs futurs et jeunes diplômés en ingénierie civile pour savoir ce qui attiraient leur attention au moment du recrutement et avons répertorié leurs objectifs, besoins et désirs.

1. Nouer des liens entre l’entreprise et les stagiaires

Le recrutement des jeunes ingénieurs commence dès le stage. Pour eux, c’est la première opportunité qu’ils ont de découvrir le monde de l’entreprise et si cette expérience leur plait, ils seront plus enclins à rejoindre l’organisation où ils ont effectué leur stage une fois ce dernier terminé. Il s’agit donc d’un moment crucial pour construire une relation avec les futurs jeunes diplômés.

Pour les futurs jeunes talents, le stage constitue une « possibilité de passer par plusieurs secteurs de l'entreprise pour voir ce qui nous correspond le mieux. Lorsqu’on a très peu d’expérience professionnelle, on n’a pas vraiment de vision précise de ce en quoi consistent exactement tous les postes », nous explique Matia, en dernière année d’études à l’ULB. Il est donc important de bien construire le parcours de stage des étudiants accueillis au sein de sa structure pour lui permettre d’apprendre à mieux se connaitre et de valoriser les différents aspects de l’entreprise. Choisir un maitre de stage attentionné est également important pour construire une relation avec l’étudiant sur le long terme. L’aspect humain est donc au centre de la démarche si vous désirez voir revenir ces nouvelles recrues.

2. Un projet et des responsabilités

Lorsqu’on demande aux jeunes ingénieurs leur priorité numéro 1 au moment de poser une candidature, ils sont unanimes. « Moi ce que je cherchais avant tout, c’était un projet qui m’intéressait vraiment et sur lequel je pourrais bosser à fond, le reste m’importe peu », nous confie Minh Huy, starter au sein d’une petite start-up. « Un défi à relever », confirme Frederic, jeune diplômé. Les jeunes talents aiment se voir confier de véritables responsabilités dès le début, sinon ils fuient soit en ne postulant pas soit en passant rapidement à un autre emploi. « On n’a pas non plus envie de s'embêter à faire tout le temps la même chose », dit Matia. « Ce que j’aime dans mon travail, c’est la variété des tâches dont j’ai la responsabilité », précise Gilbert, qui s’épanouit dans son premier emploi d’ingénieur. Bref, les jeunes aiment non seulement se voir confier des responsabilités mais aussi éviter les tâches routinières !

Il est donc essentiel pour les recruteurs d’être capable de définir clairement le projet pour lequel ils désirent engager un ingénieur et les responsabilités qui lui incomberont. Au moment de rédiger une offre d’emploi, il faut mettre en avant les projets concrets sur lesquels les jeunes diplômés travailleraient s’ils rejoignent l’entreprise. Un titre d’annonce évocateur pourra attiser leur curiosité et les amener à consulter une offre en détail. « Il est surtout important de montrer en quoi le projet est innovant », nous confirme Minh Huy.

3. Des formations continues

« En ce moment, ce que recherchent beaucoup de jeunes ingénieurs ce sont des formations continues proposées au sein des entreprises », nous dit Matia. En début de carrière, les jeunes aiment être accompagnés non seulement pour pouvoir bien s’intégrer au sein de l’organisation mais aussi pour y apprendre de nouvelles choses. Entrer dans la vie active peut être un passage un peu effrayant et il est important de permettre à ses jeunes de se sentir rapidement à l’aise et de les aider en leur permettant de continuer à apprendre au sein de l’entreprise. Mettre en avant un accompagnement personnalisé et une offre de formations continues au moment du recrutement peut donc être un élément qui fera peser plus lourd votre organisation dans la balance. Valoriser le jeune et lui démontrer qu’il ne sera pas « jeté seul dans l’arène » permettra au recruteur de rassurer un éventuel postulant.

4. Des avantages attrayants

Aujourd’hui, un jeune talent ne va pas uniquement prendre en compte le montant de son salaire pour décider de poser sa candidature. Nous l’avons déjà dit, un bon descriptif du projet et des responsabilités qui lui seront confiés est indispensable pour attirer le profil recherché mais il est aussi important pour les postulants de savoir à quoi s’attendre au niveau de la rémunération et des avantages qui l’accompagnent. Mettre l’accent sur les avantages (notamment extra-légaux) proposés est essentiel. « J’adore mon travail et la bonne ambiance de la boite, en plus de ça je bénéficie de nombreux avantages ! J’ai un ordinateur, un téléphone et une voiture fournis par l’entreprise. En dehors de ces avantages extra-légaux, je profite également d’une grande flexibilité horaire, je peux télétravailler plusieurs fois par semaine si je le désire. En plus, des possibilités d’évolution sont prévues pour les jeunes comme moi ! », explique Gilbert. En mettant ce genre d’avantages en valeur, les recruteurs rendront plus attractifs les postes pour les jeunes diplômés qui y voient plus de libertés, de confiance mutuelle et de perspectives d’avenir.

5. Un bon mix-and-match !

Une fois qu’on a réussi à recruter un candidat pour un poste, il est important de le garder au sein de l’entreprise. Or, des études récentes montrent qu’il est de plus en plus difficile de créer un lien fort et durable entre les jeunes diplômés qui ont été recrutés et leur entreprise. De nombreux jeunes choisissent en effet de changer de poste après seulement quelques mois de travail. C’est pour résoudre ce problème que KAZI a vu le jour. Cet outil vise à garantir aux entreprises qui engagent de nouvelles personnes que celles-ci correspondent vraiment à l’esprit, aux valeurs et aux normes de l’entreprise en question. KAZI est une sorte de « scan des attentes » validé sur le plan académique et scientifique. Il permet aux entreprises de recruter et de conserver les talents qui leur correspondent le mieux. Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter cet article pour comprendre plus en détails en quoi KAZI peut vous être utile.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité