Rencontre avec Laura, qui vient de terminer son projet au Service Citoyen | Student Life | Student.be

Rencontre avec Laura, qui vient de terminer son projet au Service Citoyen

Nous avons rencontré Laura, jeune liégeoise de 21 ans, qui vient de terminer son Service Citoyen de 6 mois au cœur de l’Association Jeunesse – Solidarité (AJS) TAL-LAFI.

Peux-tu te présenter ?

"Je m’appelle Laura, j’ai 21 ans. J’ai terminé un bachelier en coopération internationale à Liège en juin 2019. J’ai fait mon Service Citoyen cette année, de janvier à juin 2020 et en septembre, je commence un master en politique publique et développement humain à l’université de Maastricht."

Comment as-tu entendu parler du Service Citoyen ?

"J’ai entendu parler du Service Citoyen par un heureux hasard, de bouche à oreille. Lors de ma remise de diplôme en juin 2019, je ne savais vraiment pas ce que je voulais faire par la suite. Une amie m’a parlée du Service Citoyen. Le projet m’intéressait, j’ai donc été voir leur site internet et je me suis ensuite inscrite à la séance d’informations se tenant à Liège."

Comment s’est passée cette séance d’informations ?

"La séance d’infos s’est super bien passée. On s’y retrouve à plusieurs jeunes qui désirent participer au Service Citoyen. Nous formons ce qu’on appelle une ‘promo’.

Des personnes responsables du Service Citoyen nous présentent le projet dans sa globalité et nous recevons ensuite une farde avec les différentes associations auprès desquelles nous pouvons réaliser notre service citoyen. Il y en a 400 en Belgique ! De quoi porter son choix sur un projet qui nous tient vraiment à cœur."  Sur cette page, tu trouveras plus de détails concernant les sessions d'informations du Service Citoyen.

Une fois que tu étais décidé de ton engagement au sein du Service Citoyen, quelles étaient les prochaines étapes ?

"La promotion est prise en charge par deux responsables. L’un d’entre eux chapeaute le groupe de jeunes participants au service et l’autre nous est attitré personnellement et joue le rôle de tuteur.

Les personnes du service citoyen sont vraiment à l’écoute et pro-actives auprès des jeunes. Ce qui est vraiment utile, car certains d’entre nous sont encore un peu timides et/ou perdus dans les démarches à suivre auprès de l’association où ils vont faire leur service. Cette aide est vraiment précieuse !

Ensuite, lorsque j’ai rejoint l’association de mon choix et me suis engagée auprès d’elle durant 6 mois, le directeur de l’association est devenu mon tuteur et était en contact permanent avec mon responsable du Service Citoyen. Lorsque j’avais une question quelconque, je savais que je pouvais me tourner sans soucis vers l’un ou l’autre. Je me suis vraiment sentie soutenue et épaulée tout au long de mon expérience."

Peux-tu nous parler de l’association que tu as rejoint durant 6 mois ?

"Il s’agit de l’association Jeunesse-Solidarité Tal-Lafi, située à Liège. Ils ont énormément de projets, très variés: cours de citoyenneté, cours de français – langues étrangères, aide juridique et sociale, école de devoirs, etc.J’y ai fait énormément de choses. Mon boulot était très polyvalent.

J’ai aidé à remplir des dossiers afin de répondre à des appels à projets, j’ai travaillé sur le côté communication en œuvrant sur le site web et la mise en page d’affiches. J’ai assuré des permanences sociales et je corrigeais les dossiers de mes collègues grâce à mon niveau de français qui est assez bon. J’étais vraiment considérée comme une employée à part entière et j’ai beaucoup aimé le fait d’être mise sur le même pied d’égalité que mes collègues. J’ai énormément appris durant ces 6 mois."

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ? Qu'as-tu appris?

"Cette expérience m’a apportée énormément, autant au niveau professionnel que personnel. J’ai pu avoir un aperçu de ce à quoi ressemble la vie professionnelle pendant 6 mois. J’ai pu mettre en pratique ce que j’ai appris durant mes 3 années de bachelier en coopération internationale ; je me suis créée un réseau professionnel ; je me suis familiarisée avec les procédures d’asile et le parcours du combattant pour les primo-arrivants.

Au niveau personnel, je me suis enrichie des nombreuses rencontres que j’ai pu faire durant ces 6 mois. J’ai aimé la dimension multiculturelle de mon expérience au sein de l’association et j’ai beaucoup appris aussi auprès des autres jeunes de ma promotion qui faisaient le Service Citoyen en même temps que moi. Enfin, ce service m’a aussi aidé à me connaitre moi-même et donc à faire un choix en toute tranquillité quant à mon futur master !"

Que fait le Service Citoyen pendant ton immersion de 6 mois ?

"Le Service Citoyen reste toujours à disposition. De plus, nous travaillons durant 6 mois sous le statut de bénévole rémunéré. Ce statut impose de pouvoir travailler maximum 28h/semaine. Tous les vendredis, nous nous réunissions avec la promo afin de recevoir des formations de la part du Service Citoyen. Nous avons, entre autre, eu des formations sur la multiculturalité, la communication non-violente, l’éco-citoyenneté, etc. Nous avons aussi passé notre BEPS (Brevet Européen de Premiers Secours). Le Service Citoyen met à notre disposition un service psychologique si nous en ressentons le besoin ou si nous voulons obtenir des conseils en terme d’avenir professionnel."

Comment s’est terminée ton expérience ?

"J’ai commencé mon service au mois de janvier et celle-ci a vite changé de cap avec la crise sanitaire du COVID19. J’ai tout de même pu effectuer la totalité de mon service citoyen au sein de l’association AJS Tal-Lafi.

Nous avons la possibilité de faire une « mission complémentaire » pendant 3 semaines dans une autre association pour tester un autre lieu et d’autres activités. Je l’ai faite à l’Armée du Salut pendant le confinement comme mission liée au Covid-19. Mes tâches étaient de préparer des colis alimentaires, les distribuer aux familles précarisées, distribuer des repas dans les locaux de l’association aux personnes inscrites ou directement à la gare de Liège-Guillemins aux personnes sans-abris.  Cette expérience, bien que plus courte, m’a beaucoup apporté aussi.

A la fin de mon expérience, le Service Citoyen ainsi que l’association AJS Tal-Lafi m’ont demandée de rédiger un petit rapport concernant mon projet pour avoir mon feedback (ce que j’avais aimé, appris, si j’avais des remarques, etc.).

L’association AJS Tal-Lafi m’a dit qu’ils auraient beaucoup aimé pouvoir m’employer après cette expérience mais, pour l’instant, ils n’ont pas les fonds nécessaires et j’ai un master à faire. Je sais que certains des jeunes ayant participé au service citoyen peuvent se faire engager en tant qu’employé par les associations auprès desquelles ils se sont investi durant ces 6 mois."

Tu es tenté(e) par une expérience semblable à celle que Laura a vécue au Service Citoyen ? N’hésite pas à t’inscrire à l’une de leurs nombreuses séances d’informations en cliquant ici.  

Jobs similaires :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité