Rencontre avec Marie, étudiante bénéficiant de l'aide du CPAS | Student Life | Student.be

Rencontre avec Marie, étudiante bénéficiant de l'aide du CPAS

Student.Buddy : pose tes questions

De nombreux étudiants peuvent se retrouver dans des situations financières délicates au cours de leurs études. Pour les aider, plusieurs organismes proposent une aide, financière ou non. Parmi ces organismes, le CPAS (centre public d’action sociale). Nous avons rencontré Marie, étudiante de 23 ans qui bénéficie de cette aide.

Peux-tu te présenter ? Qui es-tu ? Que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle Marie, j’ai 23 ans. Je termine actuellement mes études en Histoire de l’Art et Archéologie et j’ai déjà un diplôme en Histoire et une agrégation dans la même matière. J’espère commencer à travailler en septembre 2020.

Tu dépends donc du CPAS. Comment as-tu pris connaissance de cette aide ?

Cela fait 2 ans que je dépends du CPAS et je me suis rendue compte que je pouvais solliciter leur aide quand j’ai voulu partir de chez ma mère et que je n’avais aucun moyen financier de subvenir à mes besoins primaires. Je me suis renseignée par moi-même, aucun service que j’avais consulté au préalable ne m’avait informé de cette aide. J’ai donc directement contacté le CPAS de ma commune de résidence. J’ai tout traité avec eux en direct. 

Comment prendre contact avec le CPAS de ta commune afin d’ouvrir un dossier ? 

Il faut aller sur place. Dans le cas de mon CPAS, ils ouvrent le bureau 1 à 2 fois par semaine à 8h et c’est le concept du « Premier arrivé, premier servi ». Ils prennent les 10 premiers arrivés. Si tu arrives 11ème, ta demande n’est pas reçue et tu dois retourner la semaine d’après.
Ce qui est assez compliqué lorsque l’étudiant se retrouve en situation d’urgence. 

Quelles sont les conditions que tu as dû remplir afin d’avoir accès à cette aide ? 

Il y en a plusieurs. Je devais me domicilier ailleurs que chez ma mère, je devais avoir un salaire mensuel inférieur à 950 euros par mois. Une autre condition était que je continue mes études et que je réussisse ces dernières avec, si possible, de beaux résultats. Il fallait aussi que je démontre que je cherche un job étudiant de minimum 1 mois par an, c’est-à-dire, de 20 à 30 jours par an. J’ai donc dû leur apporter des preuves de cette recherche de job : lettre de motivation, CV, offres d’emploi, etc.  Si l’étudiant trouve un job, l’argent qu’il gagnera sera défalqué de ses revenus du CPAS. 

A combien s’élève l’aide financière ?

Cela dépend de chaque profil. On part du principe que le revenu d’intégration social (RIS) est à 958 euros/ mois (lorsque tu es isolé en tant qu’étudiant). De cette somme, le CPAS défalque les 125 euros d’allocations familiales, l’éventuelle pension alimentaire, etc. Par exemple, je bénéficie de 350 par mois du CPAS car j’ai déjà 600 euros assurés grâce à mes allocations familiale et la pension alimentaire versée par mon père chaque mois. 

L’aide financière arrive-t-elle immédiatement ?

Non. Il faut d’abord laisser le temps au CPAS de faire un dossier et une « enquête » sur ton cas afin de savoir s’ils vont t’aider ou non. Une fois que l’aide est accordée, il faut rendre énormément de papiers administratifs et certaines administrations sont assez lente. Cela prend donc du temps de réunir tous ces papiers. Je pense que j’ai touché mon premier CPAS deux mois après ma demande. Heureusement, c’est rétroactif et j’ai donc touché une plus grosse somme lors de mon premier versement de leur part. 

Que se passe-t-il si ton année est en échec ? 

Je n’ai jamais raté d’année donc je ne sais pas. Lorsque j’ai une seconde session, ils sont assez ouverts avec cette dernière tant que l’ensemble des crédits est acquis à la fin de l’année scolaire. Mais je pense qu’en cas d’échec de l’année scolaire ils peuvent potentiellement arrêter de procurer l’aide financière à l’étudiant car ce dernier n’aura pas respecté sa part du contrat. 

Est-ce que tout le monde peut avoir accès à cette aide ?

Généralement, les étudiants qui bénéficient de cette aide ne dépendent plus de leurs parents ou ces derniers ont des revenus jugés trop faibles que pour pouvoir palier aux besoins financiers de leur enfant. A priori, la condition principale est surtout de ne plus être à charge de ses parents. Sinon, c’est vraiment au cas par cas. Chaque cas est analysé par les travailleurs du CPAS.

Quel suivi est mis en place une fois que l’aide financière est accordée ?

J’ai des entretiens tous les six mois avec un assistant social assigné à mon dossier. Je dois aussi envoyer des mails assez régulièrement avec mes résultats scolaires, d’éventuels changements de situation, mes revenus de jobs étudiants, etc. Une fois par an, ils font aussi ce qu’ils appellent une évaluation psycho-sociale. Celle-ci consiste à évaluer si l’étudiant est satisfait de son logement, si tout va bien au niveau de la santé mentale, etc. C’est une évaluation assez complète et poussée. Ce suivi peut être parfois ressenti comme assez intrusif par l’étudiant qui bénéficie de l’aide du CPAS. En effet, l’étudiant doit fournir des extraits de comptes, parler de sa situation personnelle de manière assez poussée, etc.

Une fois les études terminées, l’aide s’arrête-t-elle ?

Personnellement, mon assistante sociale m’a confirmée qu’ils me suivraient le temps que je trouve un travail. Ce qui me rassure beaucoup. Néanmoins, comme je vais déménager en septembre d’une commune à une autre et donc de lieu de domiciliation, mon dossier va aussi être transféré d’une commune à l’autre. A ce moment-là, il faudra tout recommencer à zéro auprès d’un nouvel interlocuteur : remettre mes extraits de compte, parler de ma situation personnelle, repasser une évaluation psycho-sociale, etc. 

Que se passe-t-il en cas de fraude ?

En cas de fraude, si l’étudiant a menti sur ses revenus, sur le fait d’être isolé, etc. et qu’il est pris en délit, il devra rembourser les aides dont il a bénéficié. 

En parallèle à l’aide du CPAS, as-tu sollicité d’autres aides ?

Oui, durant la durée totale de mes études, j’ai été boursière de la Fédération Wallonie-Bruxelles. J’ai aussi sollicité l’aide du service social de mon université. Néanmoins, ce service n’a pas pu m’aider car je dépendais déjà du CPAS. 

 

Tu aimerais connaitre les différentes aides dont tu peux bénéficier en tant qu’étudiant ? Nous te conseillons de lire cet article de la FEF (Fédération des Étudiants Francophones) 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité