Rencontre avec Mounia, qui réalise son stage d'architecte à la Régie des Bâtiments | Student Life | Student.be

Rencontre avec Mounia, qui réalise son stage d'architecte à la Régie des Bâtiments

Depuis quelques années, la division PO engage un certain nombre de jeunes collaborateurs pour qui la Régie des Bâtiments est la première expérience professionnelle. Pour Mounia Selmani, cette première expérience s’est accompagnée de la possibilité de réaliser son stage d’architecte au sein de l'organisation. Une autre manière d’attirer de jeunes talents !

Mounia Selmani travaille au sein du service Bruxelles – Construction et Rénovation depuis le 1er février 2019. Jeune diplômée, elle effectue son stage d’architecte sous la supervision de Blaise Beaume.

Comment as-tu connu la Régie des Bâtiments ?

Mounia Selmani : « Je passais souvent devant le siège central de la Régie des Bâtiments en me rendant en cours, « La Régie des Bâtiments engage » était affiché sur le bâtiment. Après l’obtention de mon diplôme, j’ai été voir sur le site web s’il y a avait une offre qui pourrait m’intéresser. Il y avait justement un poste d’architecte junior à pourvoir. J’ai donc postulé, et j’ai commencé à travailler à la Régie des Bâtiments le 1er février 2019. »

En quoi consiste ce stage d’architecte ?

« A la fin de ses études, un architecte doit faire un stage de 2 ans et être supervisé par un architecte inscrit depuis au moins 10 ans auprès de l’Ordre des Architectes. Les professeurs nous parlent toujours de bureaux d’architectes indépendants, mais je n’ai jamais entendu parler des institutions publiques. D’ailleurs, je n’étais pas au courant qu’il était possible d’effectuer son stage dans une administration, c’est lors de mon engagement que le service Talent m’en a parlé. »

Une excellente nouvelle !

« Oui tout à fait. Dans le privé, il est difficile de trouver une bonne place où on est bien encadré, les conditions de travail ne sont pas toujours optimales. A la Régie des Bâtiments, j’ai des projets intéressants, un travail varié entre le bureau et les chantiers, de l’aide en cas de besoin, et un excellent équilibre entre le travail et la vie privée. De plus, la Régie des Bâtiments nous fait vraiment confiance et nous responsabilise malgré le fait que c’est une première expérience professionnelle. C’est vraiment idéal ! »

Sur quels projets travailles-tu actuellement?

« Je travaille notamment sur différents types de dossiers en cours d’exécution ou en phase d’étude dans des bâtiments tels que la Porte de Hal, le Petit Château, les Musées Royaux des Beaux-Arts, le Conseil d’Etat… J’ai suivi une grande partie de l’exécution de l’aménagement des bureaux du WTC3. Plus récemment, on m’a confié l’aménagement en NWOW d’une partie du bâtiment de la Toison d’Or et j’en suis actuellement l’exécution en tant que fonctionnaire dirigeant. Mon maitre de stage est le gestionnaire de la Porte de Hal et je l’aide aussi dans la gestion de différents dossiers concernant ce bâtiment en plus de mes autres dossiers. J’ai accès à des bâtiments historiques et des endroits incroyables. Se rendre dans la salle des trônes du Palais Royal, c’est quand même exceptionnel. »

Y-a-t-il une différence à effectuer ton stage dans le secteur public plutôt que le secteur privé ?

« La principale différence est que dans le public on touche directement à tout : on dessine, bien entendu, même si la majorité des dessins d’exécution est laissé aux entrepreneurs mais, surtout, on est rapidement amené   sur chantier, à s’occuper de la partie administrative, à suivre des réunions, à faire des cahiers des charges, des métrés, des estimations… La Régie nous offre la possibilité de faire toutes les tâches d’un architecte. Et globalement, si je travaille un jour comme indépendante, j’aurai la même fonction qu’au sein de la Régie des Bâtiments. Bien sûr, l’aspect créatif et la taille des bâtiments peuvent varier, mais mon rôle reste le même : concevoir et matérialiser les souhaits et besoins des clients. »

Comment se déroule ton accompagnement ?

« Mon maître de stage, Blaise Beaume est architecte, et ma cheffe de service, Sarra Blaiech, l’est également. Je suis donc bien entourée. J’ai un contrôle tous les 6 mois avec des inspecteurs de l’Ordre des Architectes. Pour chaque contrôle, mon maitre de stage et moi devons rédiger un rapport de stage chacun. De plus, avec le système d’évaluation de la Régie des Bâtiments, j’ai des entretiens de fonctionnement et de suivi où l’on discute de mes objectifs et de leur réalisation à différents moments de l’année. Je suis vraiment bien suivie. »

Quel regard as-tu sur cette première expérience professionnelle ?

 « C’est une belle première expérience car on me permet de travailler sur de beaux bâtiments, on me fait confiance et je me sens soutenue dans chaque projet. De plus, mes collègues sont toujours là pour m’aider et répondre à mes questions. Je recommande vraiment de travailler à la Régie des Bâtiments lorsque l’on veut en apprendre sur l’architecture belge et la gestion de son patrimoine. . De plus, l’ambiance y est agréable tout comme les espaces de travail. »

Jobs similaires :

  • =job.status_text

    Ingénieur (Construction) (m/f/x)

    Régie des Bâtiments Premier Emploi
    1060 Bruxelles
    Ce job est disponible dans plusieurs villes
    Niveau d'études: Master Régime Temps plein
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité