Tolga et Milan : deux étudiants entrepreneurs qui ont du style | Student Life | Student.be

Tolga et Milan : deux étudiants entrepreneurs qui ont du style

Student.be a rencontré Tolga Bayrak et Milan Debrulle, deux étudiants liégeois de 22 et 21 ans qui se sont associés pour créer leurs propres marques de vêtements : « La Loba » et « Revolutions Design Wear ». Tous deux nous racontent leur parcours dans l'entrepreneuriat.

Un séjour Erasmus fructueux

Tolga étudie à HEC, l'école de gestion de l'Université de Liège. Milan, quant à lui, suit des cours à la HELMo pour devenir assistant social. Ces deux amis d'enfance sont aujourd'hui associés et commencent doucement à percer dans le monde des entreprises grâce aux deux marques de vêtements qu'ils ont lancées sur internet :

  • La Loba, une marque de prêt-à-porter féminin qui investit aussi peu à peu le marché de la vente physique ;
  • Revolutions Design Wear, marque spécialisée dans la fabrication de pulls et de sweats sur mesure destinés tant aux rhétos qu'aux universités et aux entreprises.

Comment a débuté cette belle aventure ?

« Durant ma troisième année de bachelier, je suis parti en Erasmus en Turquie pendant presque six mois », explique Tolga. « C'est là que j'ai rencontré Kübra Kaçmaz, une jeune styliste turque qui connaissait déjà un succès confidentiel grâce à ses créations. Cependant, Kübra n'était pas trop tournée vers les données purement commerciales comme les stratégies de vente, la gestion des stocks ou les emballages. C'est à ce niveau-là que j'ai pu me rendre utile. Très vite, nous avons constaté que nous formions un bon binôme, ce qui nous a poussé à poursuivre l'expérience au-delà de mon Erasmus. »

D'où la genèse de l'entreprise La Loba, créée juste avant le retour de Tolga en Belgique. Dans un premier temps, c'est via Instagram que La Loba s'est fait connaître. En outre, la styliste turque Kübra Kaçmaz est en relation avec une chanteuse pop turque connue dans son propre pays et en Allemagne, ce qui a contribué à renforcer la visibilité de l'entreprise.

La fondation de Revolutions Design Wear a suivi de peu celle de La Loba : « Une fois revenu en Belgique, j'ai commencé à parler de La Loba autour de moi, notamment à Milan », reprend Tolga. Milan poursuit : « Nous nous sommes rendus compte qu'il y avait une grosse demande autour des pulls rhétos. Cependant, nous ne voulions pas créer de confusion au niveau des produits proposés par La Loba, d'où la nécessité d'une seconde branche : Revolutions Design Wear. À la base, nous nous focalisions sur les pulls rhétos mais nous avons peu à peu élargi notre gamme de produits à des pulls et des sweats destinés aux entreprises et aux étudiants du supérieur. Tout ce processus s'est déroulé en l'espace de moins de six mois ! »

Entreprendre : une question de feeling

Se lancer en tant qu'entrepreneur ne va pas forcément de soi, en témoigne l'expérience personnelle de Milan : « Pour moi, l'entrepreneuriat n'était pas quelque chose d'inné. À vrai dire, ce choix est plutôt dû à un hasard total, parce que Tolga me l'a proposé. Le monde des affaires ne m'attirait pas à la base mais j'aimais bien l'idée de prendre des risques. Puis, je me suis dit que ce serait une expérience humaine enrichissante. Enfin, cela me permettait de découvrir un monde différent par rapport à mes études. »

Tolga, par contre, semble avoir l'entrepreneuriat dans le sang : « En ce qui me concerne, je ne me suis jamais demandé pourquoi entreprendre : c'est quelque chose qui allait de soi. Durant mes études secondaires, j'avais déjà organisé une soirée importante et j'avais également intégré une mini-entreprise. Au final, je pense que l'entrepreneuriat est plus un état d'esprit qu'autre chose. »

Créer sa propre entreprise n'est jamais évident, encore moins lorsqu'on est toujours aux études. « Notre plus grosse difficulté a été la gestion de l'organisation et de l'emploi du temps », admet Milan. « Il nous a fallu un moment avant de comprendre comment gérer notre agenda. Par exemple, durant les périodes d'examens, nous essayons de calmer le jeu au niveau professionnel car notre réussite académique passe avant tout. » Tolga ajoute : « Une autre difficulté survient lors de la transition vers le professionnalisme. De fait, il y a une grande différence entre la promotion de quelques tee-shirts sur Instagram et l'objectif d'une diffusion à grande échelle. Il y a une certaine organisation, une certaine façon de procéder qui doit aller de pair avec ses prétentions. »

Conscients de leur manque d'expérience, Tolga et Milan ont choisi de se faire aider dans leur aventure entrepreneuriale en s'inscrivant chez « VentureLab », un incubateur de startups liégeois : « VentureLab met des coachs et des infrastructures à disposition de jeunes entreprises », précise Tolga. « Bénéficier des conseils d'entrepreneurs aguerris nous a énormément aidé à plusieurs niveaux, notamment dans la conception de l'entreprise, la définition de sa structure et nos ambitions. »

Humilité et persévérance

Comme l'affirme Milan, un jeune entrepreneur doit être conscient de ses limites : « Il ne faut pas hésiter à déléguer les tâches et à partager. Il faut apprendre de tout le monde et faire appel à des personnes capables de fournir un meilleur service que ce dont on est personnellement capable. C'est d'ailleurs dans cette optique que nous nous sommes inscrits chez VentureLab. De plus, les gens à qui on s'adresse n'attendent généralement rien de spécial en retour : ils cherchent simplement à aider des jeunes qui ont un projet. »

De son côté, Tolga a, lui aussi, quelques conseils à prodiguer : « Il ne faut pas avoir peur des faux pas : ils surviennent quotidiennement. Tu peux passer des jours, voire des semaines, sur une idée pour finalement te rendre compte qu'elle ne fonctionnera pas. On apprend toujours, même en cas d'échec ! Il faut simplement ne pas se laisser aller et persévérer. Avoir un bon timing et lancer un projet au moment opportun est également important. Enfin, il ne faut pas chercher à réinventer la roue. Par exemple, l'idée des pulls rhétos existe depuis longtemps mais les offres existantes n'étaient pas adaptées aux étudiants. Une idée originale compte moins que le traitement qu'on en fait. »

 

Dès septembre, Tolga et Milan vont lancer une grande campagne de publicité pour promouvoir leur nouvelle plate-forme en ligne : « pull-rheto.be ». Student.be leur souhaite beaucoup de succès dans leur entreprise !

L'application pour trouver un job étudiant

 

Laurent LOUIS-DE WANDELEER

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité