Tout savoir sur les kots

L’année académique approche… Comment trouver le kot Ad Hoc ? 
Tu trouveras ci-dessous de nombreux conseils judicieux pour t’aider à louer votre kot.

Sommaire :

  1. Arnaques
  2. Quand Chercher un kot ? N’attends pas la dernière minute !
  3. Quels sont les types de kot et lequel choisir ?
  4. Combien ça coute ?
  5. Où trouver un kot ?

 

1. Arnaques

C’est évidemment triste que le premier point de notre page dédiée aux kots traite des arnaques, mais c’est une réalité qu’il faut toujours avoir à l’esprit quand tu fais tes recherches en ligne.

Deux règles d’or à respecter :

  • Ne paie JAMAIS avant d’avoir rencontré les propriétaires et d’avoir vu le kot, et a fortiori si le propriétaire te demande de faire un transfert d’argent via Western Union.
  • Quand l’affaire te paraît trop belle, c’est pratiquement toujours une arnaque !
  • Ne transfère JAMAIS d'argent via Western Union, Moneygram, mandat poste, au tout autre dépôt d'argent, il s'agit toujours d'une arnaque !
  • Méfiez-vous si on vous demande des garanties, infos personnelles, etc.
  • N'acceptez jamais les offres de prêts d'argent, il s'agit aussi en général d'arnaques.

N'hésite pas à nous signaler les annonces louches, afin que nous les supprimions et bloquions l’annonceur.

Ne sois pas non plus éxagérément suspicieux, tu pourrais passer à côté d’un chouette logement, mais reste attentif !

 

2. Quand chercher un kot ? N’attends pas la dernière minute ! 

Les mois de mars et avril sont les mois où la majorité des étudiants sont à la recherche de leur kot. Plus tôt tu commenceras tes recherches plus tu auras le choix et plus tu pourras faire une bonne affaire. Rien de tel qu’avoir un choix large, et de plus, tout le temps pour une étude comparative des chambres. Ton gain,  tu pourras l’investir dans les rideaux de ton kot ou dans un abonnement que nous te proposons dans notre rubrique promotion exclusives pour étudiants.
 

Si tu t’y es pris plus tard, pas de panique, de nombreux kots se libèrent après la 1ere ou 2eme session pour cause d’échec. C’est également une bonne période pour trouver un kot qui te convient.

 

3. Quels sont les types de kot et lequel choisir ?

Il existe deux types de logement pour les étudiants :

1/ Les logements gérés par l’établissement d’enseignement supérieur :

Ils sont souvent moins chers, disposent en général d’un bail de 10 mois, mais sont très convoités ! Si ce type de logements t’intéresse, tu dois t’y prendre à temps ! Prends les devants et active-toi dès le mois de mars.

Chaque établissement dispose d’un service de logements qui te permettra d’accéder à ces kots.  N’hésite pas à les appeler pour avoir plus d’infos !

2/ Les logements gérés par des propriétaires privés :

Un kot chez l'habitant : tu partages la maison avec son propriétaire. Il est donc primordial que tu le rencontres pour t’assurer que le courant passe bien. Sinon bonjour l’ambiance !!!
Ces kots sont en général plutôt calmes. Tu devras convenir avec ton propriétaire des règles de vie et notamment des conditions de visites de tes ami(e)s dans ton kot.

Un kot individuel ou studio : le plus souvent, une chambre qui intègre plusieurs fonctions (lit, bureau, petit coin cuisine). On y partage souvent les toilettes, situées en dehors de la chambre. Parfois, on peut aussi partager la cuisine, mais l'accent n'est pas mis sur le côté communautaire de l'espace de vie. Ces kots sont souvent regroupés sur plusieurs étages dans des immeubles.

Kot communautaire : plusieurs chambres sont regroupées autour d’espaces partagés appelé « commu ». C’est en général la salle de bain et un espace plus ou moins vaste où l’on retrouve la cuisine, la salle à manger et une pièce de vie. La vie en communauté de deux à parfois plus de trente étudiant(e)s implique une attirance pour la vie en groupe. 

Si tu es un(e) solitaire, abstiens-toi absolument !

La colocation : un peu dans le même esprit que dans le Kot Communautaire, la colocation permet de vivre avec plusieurs amis/personnes. Et comme pour les kots communautaires, la vie en groupe implique certaines règles de vie en commun nécessaires à la bonne ambiance de la communauté. La grande différence est que le propriétaire ne loue pas les chambres inviduellement mais loue l’entièreté de sa maison/appartement… A toi de constituer un groupe de gens motivés à l’idée de vivre ensemble. Le gros avantage de la colocation est qu’il permet parfois d’avoir une maison vraiment très chouette (voire exceptionnelle) à des prix équivalents à ce que couterait un kot… Un bon plan donc pour ceux qui sont prêts à se bouger !

Kots-à-projet (KAP): pour ceux/celles qui étudient à Leuven, Louvain-la-Neuve, Namur, Liège ou Bruxelles, il existe un type de kot communautaire tout à fait particulier : le KAP ! C’est un lieu où se rassemble un groupe d’étudiants ayant un projet en commun allant de la sensibilisation à la problématique du sous-développement à l'initiation à l'œnologie, en passant par l'organisation de joutes d'improvisation, la location de BD, le divertissement d'enfants hospitalisés, la promotion du chant choral, l'initiation aux techniques du cirque, l'organisation d'activités sportives, l'offre de co-voiturages, la solidarité avec la Roumanie ou le quart monde, etc. ... 

L'application pour trouver un job étudiant

Par exemple : les deux sites de l'UCL comptent au total 110 kots-à-projet - 80 à Louvain-la-Neuve et 30 à Louvain-en-Woluwe soit plus de 1.000 étudiants.

Ces kots ont la particularité d’être supportés par les instances universitaires de l’UCL elles-mêmes tant au niveau financier (le prix de la location est moins important que pour les autres kots) que logistique (en mettant des chambres à disposition des KAP’S).

La cohabitation avec un senior : Les seniors hébergent les étudiants ! Le principe : le partage d'un logement avec un senior... afin de garantir à un senior une présence ou un revenu tu pourras bénéficier d'une chambre gratuite ou à loyer "solidaire"... L’ASBL 1 toit 2 ages propose ce service : http://www.1toit2ages.be/

 

4. Combien ça coûte ?

Sois attentifs, compare le prix des loyers des kots. En fonction de la proximité de votre unif/école, de l’accessibilité des transports en commun et des commerces, de l’état général et de la taille de ta chambre et du commu, des meubles, etc. le loyer de ton kot peut varier entre 250 et 400 euros (peut-être plus, si la salle de bain possède un jacuzzi !!). 

Ce prix ne comprend généralement pas les charges (eau, gaz, électricité, wifi…). Renseigne-toi pour savoir si elles sont forfaitaires et donc fixes ou bien adaptables en fonction de votre consommation réelle.

Quand tu compares les prix des kots, réfléchis en coût annuel plutôt qu’en coût mensuel. C’est en effet tout à fait normal que le loyer d’un kot que tu loues 12 mois soit moins élevé que le loyer d’un kot que tu ne loues que 10 mois.  Si ton propriétaire t’impose un contrat de 12 mois, demande-lui tout de suite si tu as le droit de sous-louer ta chambre pendant les mois d’été. Pas mal d’étudiants en seconde session ou qui ont un job étudiant dans leur ville universitaire risquent de sauter sur l’occasion.

 

5. Où trouver un kot à louer ?

On te conseille évidemment de passer par la plateforme de recherche de Student.be. Les propriétaires indépendants de toutes les villes universitaires placent leurs chambres sur notre site. Nous avons également créé des groupes sur facebook où tu pourras trouver le logement qui te convient.

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos Conditions générales et notre Politique de confidentialité